Histoire de Windows

Publié le par KABO MBIADA Alain

   

Le système d’exploitation Windows, né en 1985, est le plus célèbre au monde et fêtera ses 24 ans le 20 novembre prochain. Dans cet article, nous vous proposons de retracer l’histoire depuis le début des années 1980 jusqu’à aujourd’hui. Quelles sont les différentes versions de Windows ? Quelles sont à chaque fois les évolutions apportées sur une version contrairement à l’autre ? Autant de question auxquelles nous tenterons de répondre au fil de ce voyage.

  • 1981 : de DOS à MS-DOS
    On ne peut commencer cette rétrospective sans quelques mots sur l'introduction de MS-DOS qui fut à la base des systèmes d'exploitation de Microsoft jusqu'à Windows 95.

DOS (Disk Operating System) est l'ancêtre de nos systèmes d'exploitations actuels ; il se présente comme un terminal et permet d'accéder aux différents disques de stockage. Si elle est très rudimentaire, DOS reste véritablement la première interface utilisateur sur un ordinateur de type PC.

En 1981, Microsoft sort le PC-DOS qui est une version modifée du DOS. Ce système connait un très large succès : 
près de deux tiers des ventes totales. C'était l'occasion inespérée pour Microsoft d'obtenir le monopole de pré installation sur les machines IBM. PC-DOS a continué d'évoluer pour finalement être renommé MS-DOS. A l'avenir, Windows s'appuie sur ce dernier pour lui proposer une interface graphique.

MS-DOS est un système d'exploitation (OS)  mis au point par Microsoft d'après les travaux de Tim PATERSON. Dans ses premières versions, il reprend le fonctionnement du CP/M et l'on doit (entre autres) à cet héritage sa limitation des noms de fichiers à (8+3) caractères !

  • 1985 : Windows 1.0
    Windows 1.0 sort le  le 20 novembre 1985, sur disquettes, cela va sans dire. L'origine de ce nom windows est l'oeuvre de Rowland Hawson. L'objectif principal de Windows est clairement défini : proposer une interface pour les applications de MSDOS. Mais cette première version est cellle d'un échec commercial pour l'éditeur, créé 10 ans plus tôt par Bill Gates et Paul Allen. La faute à une interface déjà dépassée par la concurrence. En effet, Windows 1.0 permet  seulement d'ouvrir une application à la fois quand le système 1.1 d'Apple (l'éternel rival) autorise la superposition des fenêtre

  • 1987-1992 : De Windows 2.0 à Windows 3.1
    Microsoft continue de développer son système et en 1987 la compagnie présente Windows 2.0. Pour cette nouvelle version, Microsoft a concentré ses efforts sur l'utilisation générale et de l'interface graphique. En plus des icônes cliquables, Microsoft y introduit la superposition des fenêtres...tout comme le système d'exploitation d'Apple. Il est désormais possible d'utiliser des applications telles que Word ou Excel ainsi que celles développées par les autres compagnies qui virent alors leur marché en pleine croissance. (Télécharger une image de Windows 2.0 )

Par la suite, en mai 1987, deux variantes de Windows 2.0 sont proposées : Windows/286 et Windows/386. Il s'agit véritablement de la version 2.1. Le système avait pour objectif fonctionner sur les processeurs Intel.  Windows allait enfin prendre en charge la RAM pour pouvoir allouer plus de mémoire à ses programmes. (Télécharger une image des variantes)

En mai 1990, Microsoft publie Windows 3.0. Bien plus qu'une simple mise à jour, Windows 3.0 est capable de gérer plus de 640K de mémoire vive. Par ailleurs, il est doté d'une interface graphique repensée et bien plus puissante. La prise en charge des graphiques est aussi bien plus poussée que la concurrence, notamment avec les cartes vidéo VGA.

En mars 1992, Microsoft sort Windows 3.1, connu aussi sous son nom de code Janus. Avec plusieurs polices pré installées ainsi qu'une police TrueType, le système propose désormais des outils sérieux pour le traitement de texte. Microsoft y introduit le fameux HotDog Stand, un thème coloré à forts contrastes rouges, jaunes et noirs pour les personnes malvoyantes ou daltoniennes. (une image de cette version )

  • 1993 : La famille NT
    Windows NT (Nouvelle Technologie) est une famille de système d'exploitation à part qui se caractérise par un nouveau kernel et qui n'est cette fois pas basé sur le traditionnel MS-DOS. Windows NT est multi-tâches, multi-utilisateurs et multi-processeurs. Le système est voué à un usage professionnel, il est d'ailleurs complètement en 32 bits, par opposition a Windows 3.x qui reste en 16/32 bits.

La première version de Windows NT (3.1) est lancée en juillet 1991 et son but principal est d'augmenter les compatibilités logicielles et matérielles. De nombreux processeurs sont pris en charge et notamment l'Intel IA-32, MIPS, Alpha, PowerPC, SPARC, Intel i860 ou encore l'Intel i960. De la même manière, les éditeurs de logiciels reçoivent l'interface de programmation Win32. Windows NT intègre par ailleurs un gestionnaire de réseaux ainsi que le protocole TCP/IP.

Windows NT ne fut pas aussi apprécié que Windows 3.x. En effet, bien que le système fut écrit en C et pouvait donc être compilé pour fonctionner sur différents processeurs, le code final était beaucoup trop volumineux et lent à exécuter. Par ailleurs on relevait des incompatibilité avec les application Microsoft Office.

  • 1995 : Windows 95
    En août 1994, Microsoft se reconcentre sur son système d'exploitation grand public. L'interface utilisateur est complètement retravaillée et nous retrouvons les fameux "Mes Documents" dans un nouvel explorateur de fichiers. (Voir une image de Windows 95 ). on relève aussi l'ajout d'un bouton démarrer.

Il est important de noter que en tout, cinq versions de Windows 95 sont sorties sur le marché : Windows 95, Windows 95 A, Windows 95 B, Windows 95 B USB et Windows 95 C.
La première version adopte le système de fichiers FAT16, celui des dernières versions de MS-DOS, puis à partir de Windows 95 B il est possible de choisir le système de fichiers FAT16 ou FAT32. Comme son nom l'indique, Windows 95 B USB est le premier à prendre en charge le port USB et se vend dans certains pays d'Europe sous le nom de Windows 97.

  • 1996 : Windows NT 4.0
    Entre-temps Microsoft a continué le développement de la famille et NT et en juillet 1996 la compagnie présente Windows NT 4.0.
Dans un environnement en 32bits, le système reprend l'interface graphique de Windows 95 mais se révèle beaucoup plus stable.

En comparaison à Windows 95, Windows NT offre une meilleure compatibilité avec les CPU Pentium-Pro et tout comme OS/2, c'est un système entièrement écrit en 32 bits. Cependant, la technologie Plug-and-Play n'est pas très bien prise en charge. Plus problématique, la refonte du kernel de NT 4.0 a entraîné une modification non négligeable des pilotes, et ceux de Windows 95 ou Windows NT 3.x sont devenus incompatibles du jour au lendemain. Pour couronner le tout, on ne pouvait plus installer de drivers au travers du DOS comme cela était possible avec Windows 95.

  • 1998 : Windows 98
  Sorti en juin 1998, Windows 98 (nom de code : Memphis), est un opus généralement regardé comme une "grosse mise à jour" de Windows 95. Il aura tout de même fallu attendre deux ans pour cette nouvelle version et Microsoft y introduit plusieurs innovations ; plus d'un millier, selon la compagnie.
Windows 98 est le premier système de Microsoft orienté vers un usage pour l'Internet. Chaque utilisateur peut désormais envoyer ses emails, lire les actualités des newsgroups ou participer à des conférences vidéo. Windows 98 embarque Front Page Express ainsi qu'un assistant de publication sur Internet. Pour la première fois, Microsoft introduit Windows Updates, qui permet à tous les utilisateurs de garder leur système mis à jour  à partir d'une connexion Internet. Enfin, Windows 98 est le début d'une longue promotion pour le portail Internet, MSN. (Télécharger une image de Windows 98)

D'une manière générale, le système est plus stable et plus rapide que son prédécesseur; Microsoft y a introduit aussi des outils d'entretien automatisés, ce qui permet au système de s'auto nettoyer tout seul. Parmi ces outils nous retrouvons le gestionnaire de tâches, le déframengmenteur, le nettoyeur ou encore l'utilitaire de sauvegarde.

  • 2000 : Windows 2000
    Windows 2000, sorti en février 2000, aurait dû s'appeler Windows NT 5.0. En ce sens, le système est principalement destiné au PMEs.

En comparaison à Windows 98, ce système se révèle largement plus rapide et cela grâce à un kernel en 32 bits. Cependant, ces performances ne sont pas aussi spectaculaires pour les utilisateurs de NT 4.0; l'avantage de 2000 se trouve véritablement dans toutes ses nouveautés. En outre,  Windows 2000 nécessite néanmoins une configuration matérielle quelque peu poussée à l'époque.
  • 2000 : Windows ME
    Sept mois après la sortie de Windows 2000, Microsoft présente Windows Millenium sept mois aprés la sortie de Windows 2000. Windows  ME est alors perçu comme la version basique de Windows 2000.
En plus des nouveautés déjà introduites par 2000, Millenium est le premier système de Microsoft à proposer l'utilitaire de restoration de fichiers qui remplace l'outil de sauvegarde. Aussi, la communication avec le site de mises à jour, Windows Update, est améliorée et il est désormais possible de le mettre en mode automatique, un pas non négligeable pour la sécurité de millions d'utilisateurs. Toujours au service des utilisateurs, Microsoft y inclut le Centre de Support: une vaste FAQ en cas de problème d'utilisation.

  • 2000 : Windows XP
    Avec Windows XP (nom de code Whistler) en octobre 2001, Microsoft n'a qu'une idée en tête : démocratiser l'informatique et rendre chaque opération plus facile à exécuter. Doté d'une toute nouvelle interface, XP (pour eXPérience) rassemble les fonctions de Millenium et de 2000.
Plusieurs nouveautés voient le jour, telles que l'usage de Clear Type qui apporte un meilleur confort de lecture des caractères typographiques, l'accès au Bureau à distance afin d'accéder aux disques durs et périphériques d'une autre machine ou une meilleure prise en charge des connections Internet modem et haut débit. Au travers de la démocratisation des nouvelles technologies, de plus en plus de familles investissent dans un ordinateur multi-utilisateurs. Microsoft accompagne ce phénomène, et le nouveau système embarque une meilleure gestion des comptes utilisateurs.

Windows XP est décliné en 7 versions:
Windows XP Home Edition, destiné à l'usage familial, est le plus vendu et pré-installé sur la majorité des machines.
Windows XP Professionnel cible les entreprises ou utilisateurs expérimentés.

Par la suite, Microsoft modifie XP afin de le rendre compatible avec certaines machines aux usages bien spécifiques. C'est tout d'abord le cas de Windows XP x64 Edition, basé sur Windows Server 2003, pour les machines en 64 bits. Ensuite, en poussant toujours plus loin le multimédias au sein des familles, Microsoft lance Windows XP Media Center (nom de code eHome), un centre multimédia qui prend toute sa place dans le salon. XP Media Center (MCE) n'est pas un simple logiciel; le système est vendu avec un PC silencieux doté d'un lecteur DVD, d'une carte TV pour pouvoir programmer des enregistrements vidéo et obtenir un calendrier des émissions. Une interface spéciale pilotée à l'aide d'une télécommande infrarouge permet de visualiser des diaporamas, de lire sa musique et ses films. L'interface graphique de XP Media Center est légèrement modifiée avec un nouveau thème, Royale.

Enfin, n'oublions pas deux légères variantes:

Windows XP Starter : une version allégée destinée aux pays en voie de développement d'Asie (Thaïlande, Malaisie, Indonésie)
Windows XP N : avertit plusieurs fois par la Commission Européenne, Microsoft est finalement jugé et sanctionné pour son monopole en ayant inclus Windows Media Player au système. En plus d'une amende de 600 millions de dollars, la compagnie est forcée de sortir une version qui n'inclut pas le lecteur audio.

  • 2000 : Windows Vista
    Pour son prochain système d'exploitation, Microsoft table sur 2003. Windows Vista, au nom de code Longhorn, aurait dû apporter une phase de transition entre XP et Blackcomb (connu aujourd'hui sous le nom de Windows 7)
Cependant, au fil du développement l'équipe de Vista y intègre plusieurs fonctionnalités originellement prévues pour Blackcomb.

Malgré toutes ces nouveautés, Vista est l'objet de très nombreuses critiques et particulièrement en ce qui concerne sa compatibilité matérielle. Pour un confort d'utilisation et l'exploitation de toutes ces technologies, le système nécessite au minimum 2GB de mémoire vive : c'est quatre fois que le minimum requis pour XP, à croire que ReadyBoost n'est rien d'autre qu'un palliatif à ce problème. Le comble reste sans doute la lenteur d'exécution des tâches basiques tels que les "copiers/collers", Microsoft a d'ailleurs adressé ce problème au moyen d'un patch via Windows Updates. Plus grave encore, un grand nombre de périphériques autrefois reconnus et opérationnels sous XP n'ont pas reçu de mises à jour pour fonctionner correctement sous Vista ; plus qu'une mise à jour du système d'exploitation, c'est, pour beaucoup, la machine elle-même qu'il faudra changer.

Reférence : Zébulon du 20 mai
                      Système d'exploitation 2ème édition Adrew Tanenbaum

Publié dans Les nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article